Blog

Impact financier et clinique des résultats de culture de sang faussement positifs

Au cours d’une période d’un an, des prélèvements sanguins ont été effectués chez des jeunes enfants très fébriles et en bonne santé. Parmi ces échantillons,% ont donné des non pathogènes et ont été considérés comme des résultats d’hémocultures faussement positifs. FPBCR Soixante-douze des patients ayant fourni ces spécimens ont été traités en ambulatoire entraînant des frais de traitement de $ et ont été admis à l’hôpital, ce qui a entraîné des frais imputables aux FPBCR. Les études réalisées pendant le suivi comprenaient un deuxième hémogramme, une numération globulaire complète, analyse et culture d’urine, ponction lombaire et radiographie thoracique Seule une petite minorité de patients a été hospitalisée ou a subi des interventions invasives. Les frais associés aux FPBCR sont très faibles par rapport aux frais initiaux de culture des spécimens prélevés sur des enfants considérés comme étant à risque. les conséquences des PCRD ne devraient pas dissuader les cliniciens d’effectuer des cultures indiquées pour les enfants qui avoir bactériémie

L’évaluation des enfants fébriles, âgés de plusieurs mois, qui n’ont pas de foyer d’infection identifiable et qui semblent en bonne santé a fait l’objet de nombreux débats L’examen physique seul est insuffisant pour identifier les enfants de ce groupe d’âge qui ont de graves infections bactériennes , qui surviennent principalement chez les patients dont la température est de ⩾ ° C. Certains auteurs ont donc recommandé d’effectuer une hémoculture dans le cadre de l’évaluation de ces enfants hautement fébriles, dans le but d’identifier ceux qui présentent une bactériémie . Chez les enfants fébriles, l’utilisation de la vaccination contre Haemophilus influenzae de type b Hib a réduit le taux de résultats de culture vrai-positif à des niveaux inférieurs à ceux observés au moment où ces recommandations ont été faites. non-pathogènes à la suite d’une contamination, ce qui entraîne des tests et des traitements inutiles, car une distinction définitive entre les pathogènes et les On ne dispose généralement pas d’onpathogènes au moment de la réévaluation clinique Lorsque le résultat d’un bilan sanguin positif est reçu pour la première fois, les médecins sont confrontés au dilemme de savoir comment évaluer au mieux l’enfant apparemment en bonne santé potentiellement atteint de bactériémie. jeunes patients subissent des tests et des traitements supplémentaires Les analyses coût-efficacité des stratégies utilisées dans l’évaluation des jeunes enfants qui sont hautement fébriles n’ont pas inclus le coût des résultats d’hémocultures faussement positifs FPBCRs Le but de cette étude était de décrire les conséquences cliniques et financières des FPBCR chez les enfants très fébriles âgés de – mois

Méthodes

Une revue rétrospective de la microbiologie et des dossiers médicaux d’un grand hôpital pour enfants urbain à Boston a été réalisée. De plus, des dossiers conservés par le médecin de première ligne ont également été obtenus pour le traitement des données de suivi. Tous les patients traités les services des urgences de janvier à décembre ont été inclus dans l’étude s’ils étaient âgés de plusieurs mois et avaient une température rectale de ⩾ ° C au moment du triage. Nous avons exclu les patients admis à l’hôpital au moment de la visite initiale ; ont été diagnostiqués par le service d’urgence et ont révélé la présence d’une infection bactérienne focale autre que l’otite moyenne, p. ex. pneumonie, abcès, cellulite, méningite, sinusite, ostéomyélite, pyélonéphrite, lymphadénite, cholangite, mastoïdite, impétigo, scarlatine, pharyngite streptococcique ou infection des voies urinaires; ont été libérés avec un diagnostic d’une infection virale spécifique, par exemple, le croup, la bronchiolite, la varicelle, le virus Coxsackie, l’herpangine ou la stomatite; ou étaient connus pour avoir une maladie chronique ou une immunodéficience, comme la leucémie, l’agranulocytose, l’anémie aplasique, l’artérite, la transplantation rénale, la cardiopathie congénitale, la maladie de Kawasaki, le syndrome néphrotique ou la drépanocytose qui modifieraient l’approche de la maladie fébrile. une partie de la visite au service d’urgence, conformément aux directives standard du département pour l’évaluation des patients fébriles âgés de – mois, et incluait une hémoculture et une numération globulaire complète. Les enfants atteints d’otite moyenne ont été inclus parce que les publications antérieures ont documenté un taux similaire de bactériémie, Indépendamment de la présence de l’otite moyenne Du sang pour la culture a été prélevé par des infirmières, des médecins ou des étudiants en médecine supervisés. Le protocole standard exigeait l’utilisation de compresses propres et saturées de% d’alcool isopropylique pour la préparation cutanée. dans Bactec Peds Plus moyen ou une bouteille moyenne Bactec Peds Plus / F, et ils nous Les bactéries considérées comme pathogènes étaient Streptococcus pyogenes, streptocoques du groupe B, Haemophilus influenzae type b, Neisseria meningitidis, salmonelles, Staphylococcus aureus et Streptococcus pneumoniae paludisme. Tous les autres organismes isolés ont été considérés. être des non-pathogènes dans les FPBCRLes donneurs de soins primaires, s’ils sont documentés, ont été contactés dès que les hémocultures ont révélé un agent pathogène. Les enfants qui ont été vus pendant le suivi par leurs principaux dispensateurs de soins ont été référés à l’urgence. être malade ou continuer à être fébrile Pour les enfants sans donneur de soins documenté, la famille a été contactée directement sur les résultats positifs de l’hémoculture et a été invitée à revenir avec le patient à l’urgence pour réévaluation. du médecin traitant dans l’EDData de visites de suivi, inc Des informations sur des tests de laboratoire supplémentaires ou répétés, des procédures invasives, p. ex. ponction lombaire, hospitalisation et utilisation d’antibiotiques, ont été obtenues soit par l’examen du dossier hospitalier des patients réévalués au service d’urgence, soit par l’examen du dossier du patient. L’impact financier de l’évaluation de suivi a été examiné sur la base des frais plutôt que des coûts. Ces frais reflètent les montants réels en dollars américains au moment de l’étude et n’ont pas été ajustés en fonction de l’inflation. dollars à notre institution étaient ~ fois plus élevés que les frais

Résultats

Il y a eu, des visites de patients à l’urgence de janvier à décembre. Des enfants qui étaient âgés de – mois représentaient,% de ces rencontres Aucune température n’a été enregistrée pour les enfants%, et ces patients ont été exclus de l’étude. température de ⩾ ° C au moment du triage Après exclusion des patients sur la base des critères susmentionnés, les patients sont restés éligibles pour l’étude; Des échantillons de sang pour la culture ont été obtenus auprès de patients%, dont% avaient un seul organisme isolé de la culture. Pour% des patients, les cultures ont donné des pathogènes; les cultures% ont produit des agents pathogènes non considérés comme étant le résultat de la contamination des FPBCR; table

Tableau View largeTélécharger les lamesLes bactéries qui étaient considérées comme des contaminants dans les échantillons de sang prélevés chez les enfants qui ont été évalués pour la fièvre sans mise au pointTable View largeTélécharger slideBactéries considérées comme contaminantes dans les échantillons de sang obtenus d’enfants qui ont été évalués pour la fièvre sans mise au point l’information était disponible pour% des patients avec FPBCR Quarante-huit pour cent des patients ont été vus au cours du suivi par le seul fournisseur de soins primaires,% ont été vus pendant le suivi des FPBCR à la DE uniquement, et% ont été vus pendant le suivi avec le fournisseur de soins primaires, qui les a ensuite référés à l’ED Réévaluation de tous les patients a eu lieu dans h de la visite initiale et la performance de l’hémoculture Le syndrome viral était le seul diagnostic de sortie pour les patients avec FPBCRs En plus du syndrome viral, revue des dossiers médicaux diagnostics secondaires révélés comprenant des patients souffrant d’otite moyenne, de varicelle, de gastro-entérite et de bronchiolite Les enfants atteints de varicelle et de bronchiolite n’avaient pas reçu ces codes de diagnostic codés et répondaient donc aux critères d’inclusion de l’étude Aucun des patients suivis par le seul fournisseur de soins de santé primaires n’avait fait l’objet d’une seconde étude en laboratoire. 12% des patients qui ont été vus par le fournisseur de soins primaires ont continué à recevoir une dose d’amoxicilline,% ont reçu une dose d’imféciaxone et% ont commencé à recevoir de l’amoxicilline / clavulanatePour les patients qui ont été évalués dans les ED ont été évaluées par le médecin de premier recours au départ, puis ont été référées à l’urgence, les études réalisées à ce moment comprenaient un deuxième hémocultures, le dénombrement complet des cellules sanguines, l’analyse de l’urine et culture, ponction lombaire et radiographie thoracique Un traitement antibiotique a été instauré ou modifié pour% des enfants Les frais associés à la réévaluation à l’urgence, y compris les procédures de laboratoire et le traitement antibiotique initial, sont résumés dans le tableau ci-dessous.

Table View largeTélécharger les frais d’hospitalisation encourus dans un grand hôpital urbain suite à des hémocultures contaminéesTable View largeTélécharger les frais Frais d’hospitalisation encourus dans un grand hôpital urbain à la suite d’hémocultures contaminéesTable résume les frais d’hospitalisation pour les patients admis comme conséquence directe de FPBCRs Le diagnostic à l’admission était une bactériémie pour tous les patients

Tableau View largeTélécharger les diapositives Frais d’hospitalisation encourus à la suite d’hémocultures contaminées par les patients d’un grand hôpital urbainTable View largeTélécharger la diapositive Frais d’hospitalisation encourus à la suite d’hémocultures contaminées par les patients d’un grand hôpital urbain

Discussion

On sait que les enfants fébriles en bonne santé, âgés de – mois, qui ont des températures de ⩾ ° C courent un risque de maladie grave Une bactériémie non traitée peut entraîner des complications telles que méningite, pneumonie, arthrite septique, ostéomyélite et péricardite purulente [ ] L’identification clinique de la bactériémie repose finalement sur l’identification définitive des organismes pathogènes dans le sang, mais un diagnostic présomptif peut être fait sur la base des résultats initiaux de la coloration de Gram et de la réaction de Quellung, quand ils sont disponibles. sont confrontés à des décisions de gestion difficiles en attendant l’identification finale des organismesNos conclusions ont plusieurs implications cliniques pour les médecins qui traitent les enfants fébriles, en particulier ceux qui sont réévalués pour un résultat positif d’hémoculture Ces implications sont les suivantes: Le taux de FPBCR dans cette population est beaucoup inférieur à celui précédemment rapporté Généralement, un taux de ⩾% a été descendu En utilisant seulement les résultats initiaux de la coloration de Gram et de la réaction de Quellung, le cas échéant en combinaison avec un contact téléphonique ou une réévaluation clinique, les cliniciens ont été en mesure d’utiliser des tampons d’alcool isopropylique pour la préparation de la peau. pour gérer adéquatement la majorité de ces cas en ambulatoire Certains enfants subissent des tests supplémentaires, y compris la ponction lombaire, et certains sont hospitalisés à la suite des FPBCRs Le $, en frais qui résulte du suivi des patients avec FPBCR est faible en comparaison avec le $, en frais qui est associé au traitement de routine des cultures initiales pour les enfants fébriles dans cette étude Cela se traduit par une moyenne de $, $ en frais supplémentaires par patient qui sont engagés à la suite des FPBCR. peut être inclus dans les futures analyses coût-efficacité des stratégies de traitement pour les jeunes enfants fébriles

Conclusions

Nous avons trouvé un faible taux de FPBCR% dans notre étude. Cependant, les organismes qui ont été récupérés à partir de% de cultures sanguines ayant produit une croissance étaient des contaminants. Les frais associés au suivi des enfants avec FPBCR ont ajouté une moyenne de $ dans Les décisions relatives aux hémocultures devraient être fondées sur le risque de résultats de culture véritablement positifs et sur l’utilité de cette information, plutôt que sur les résultats de l’évaluation initiale des jeunes enfants fiévreux. sur la crainte des coûts supplémentaires associés aux FPBCR