Blog

La profession marque un bon rapport obligatoire

Les pharmaciens ont reçu un bon bulletin d’une analyse des données de déclaration obligatoire de l’AHPRA.

Sur 819 notifications reçues par l’AHPRA entre le 1er novembre 2011 et le 31 décembre 2012, seulement 4% concernaient des pharmaciens.

La profession la plus fréquemment déclarée était les infirmières et / ou sages-femmes, qui représentaient 59% des notifications, tandis que les médecins traitaient 26% des notifications.

Ajustés en fonction de l’incidence par 10 000 praticiens inscrits par année, les psychologues étaient la profession la plus souvent déclarée (à raison de 50 rapports par année), devant les médecins, puis les infirmières et les sages-femmes. Les pharmaciens ont eu une incidence d’environ 25 notifications par an.

Une des pires notifications impliquant un pharmacien était un cas d’inconduite sexuelle surlignée où: « Un pharmacien a demandé à un patient de déjeuner et quand elle a refusé, il a posté des commentaires sexuels et des images pornographiques sur sa page Facebook. »

Les auteurs ont déclaré que les résultats ont mis fin aux allégations selon lesquelles le signalement obligatoire deviendrait une arme dans les conflits interprofessionnels, le notifiant et l’intimé appartenant à la même profession dans quatre cas sur cinq.

Le comportement a été directement observé par le notifiant dans environ un quart des cas, la moitié environ par un tiers. Les autres ont fait l’objet d’un processus d’enquête, comme une vérification clinique ou une enquête policière ou d’enquête sur les coroners, ou ont été auto-déclarés (78 cas).

L’incidence des notifications contre les hommes était plus de deux fois et demie celle des femmes ajustée par praticien (45,5 vs 16,8 rapports pour 10 000 praticiens par an). L’incidence était également beaucoup plus élevée dans les régions éloignées et très éloignées.

Le rapport a été publié dans le Medical Journal of Australia.