Blog

Les pharmaciens vont modifier les doses et émettre des reprises dans le procès

Les pharmaciens seront libres de modifier les doses de médicaments, d’émettre des séquences répétées et d’effectuer des tests sur le lieu de soins pour les patients atteints de maladies chroniques dans le cadre d’un essai débutant cette année.

L’essai de 18 mois devrait libérer les médecins généralistes de se concentrer davantage sur des problèmes cliniques complexes, selon le gouvernement victorien. Les défenseurs nient qu’il va fragmenter les soins, et disent que les généralistes garderont le contrôle de ce qui arrive aux patients.

Les omnipraticiens participants rédigeront des plans de soins partagés qui guideront les pharmaciens dans la surveillance et l’amélioration des schémas thérapeutiques des patients souffrant d’asthme, d’hypertension et d’hypercholestérolémie, ainsi que ceux qui prennent des anticoagulants.

Seuls les pharmaciens ayant une relation établie avec une clinique de médecine générale pourront participer romarin.

Ils effectueront des tests de tension artérielle, de spirométrie, d’INR et de panel de lipides pour surveiller les conditions des patients.

On s’attend à ce qu’ils fassent régulièrement rapport aux généralistes et renvoient le patient si leur état change.