Blog

Médecin suspendu pour avoir giflé un patient

Un omnipraticien qui a giflé un enfant pendant une «lutte pour le pouvoir» suite à son refus d’avaler une capsule de méthylphénidate a été suspendu pour envoyer un message de dissuasion générale à la profession.

Le Dr David John Levick a vu l’enfant, qui avait reçu un diagnostic de TDAH, et sa mère lors d’une consultation à son cabinet à Bowen, Queensland, en décembre 2013.

Le tribunal civil et administratif du Queensland a été informé que le médecin généraliste avait passé 50 minutes à essayer de convaincre l’enfant d’avaler la capsule.

À un moment donné, il a marché sur les pieds de l’enfant dans ses chaussures alors que l’enfant ne portait que des lanières.

Il a également serré les joues de l’enfant avec sa main et a émis des menaces verbales telles que «Je vais vous mettre au mur» et «Je vais vous attacher au lit et vous forcer à le prendre».

Lorsque l’enfant a jeté la capsule à travers la pièce, le Dr Levick a giflé la joue droite de l’enfant, laissant une ecchymose.

Le tribunal a interdit le Dr Levick pendant deux mois, décrivant sa conduite comme une «réaction exagérée et exagérée à une situation difficile».

« L’inférence écrasante est qu’il est devenu impliqué dans une lutte de pouvoir et a finalement perdu le contrôle de soi. Il a perdu son détachement professionnel et est devenu personnellement impliqué « , a déclaré le tribunal cachexie.

Mais il était «extraordinaire» que le Dr Levick ait passé 50 minutes à essayer d’amener l’enfant à avaler la capsule.

Le Dr Levick, qui a émigré d’Afrique du Sud en Australie en 2008, devrait être suspendu « en tant que dissuasion générale à l’encontre de tous les autres pratiquants », a ajouté le tribunal.

Mais sa suspension a été limitée à deux mois après que le médiateur de la santé ait passé deux ans à enquêter sur le Dr Levick, qu’ils ont qualifié de «retard substantiel inexpliqué».